Blagues courtes

Comment appelle-t-on un covoiturage au Sénégal ?

Un Babacar

Un jour, Dieu ordonna de tuer Zani

Et Panzani !

Quel est l’ami du feu ?

Le pot-au-feu

Qu’est-ce qu’un canife?

Un petit fien

Pourquoi un chasseur emmène-t-il son fusil aux toilettes ?

Pour tirer la chasse.

Je me suis marié deux fois, deux échecs :

La première s’est barrée, la deuxième est restée !

 

Comment écrire une blague courte qui déchire ?

Les blagues sont les meilleurs moyens de faire rire ses amis et son entourage. Certaines français, rois de la farce et de l’humour,  l’utilisent même comme un brise-glace dans certaines situations afin de capter l’attention de son auditoire ou profite de la pause café du travail pour sortir la blague du jour. Certaines études ont également affirmé que rire suite à une bonne blague réduit les problèmes de stress et les tensions. Les blagues révèlent également la personnalité de certaines personnes, il y en a ceux qui racontent des blagues pour vaincre sa timidité et son manque de confiance en soi. Cependant, pour faire rire son auditoire, la blague doit être originale, compréhensible et courte. Ce n’est pas toujours facile. Alors, comment faire pour inventer une blague courte qui déchire ?

1— Déterminer le sujet de la blague

Les meilleures blagues (les meilleurs blagues) ont été rédigées avec des matières qui intéressent l’auditoire. Une bonne blague de merde doit avoir un vrai sujet, et celui-ci doit être choisi avec soin. Pour trouver les meilleurs sujets de blague, vous pouvez vous inspirer des blagues qui intéressent vos amis et vos collègues. Il est important de sélectionner quelques sujets de blagues qui s’adapteront à différents types de publics et à différentes situations. Une blague pour impressionner une inconnue sera différente de celle qui sera créée pour faire rire toute la famille. Pour avoir plus de succès et faire une véritable tabac, il est primordial de créer une blague ajustable selon votre auditoire. De cette façon, votre blague peut être comprise par différents profils de personnes. Le plus important c’est de créer une bonne blague nulles qui fait rire, mais qui ne blesse personne aussi bien dans le contexte que le contenu. Si l’inspiration n’est pas au rendez-vous, puisez vos idées des actualités qui font le buzz ou d’une expérience que vous avez vécue et qui au final vous ont fait rire. Ces ressources vous permettent de créer une liste de blagues drôles adaptées à différents types d’auditoire. Vous pouvez également vous inspirer des spectacles des grands comédiens pour découvrir comment ils font pour garder son auditoire. Les gaffes des peoples ou des personnalités politiques peuvent également constituer de bon sujet de blague. Tout le monde raffole des potins, c’est une occasion pour vous de créer une liste de blagues hilarantes qui n’offensent personne. Le plus important à garder en tête avant de rédiger votre blague courte, c’est d’éviter tous les sujets offensants et qui peuvent créer des controverses. Malgré le fait qu’elles peuvent avoir un grand succès, il faut les éviter pour éviter les litiges. Les mauvaises blagues ou sur la religion par exemple sont à utiliser avec parcimonie. Chacun a sa propre manière d’interpréter vos mots, même si celles-ci peuvent passer dans un cercle familial. Laissez tomber si vous sentez que votre blague pourrait enfoncer quelqu’un. Votre blague doit être neutre, sans controverse. L’idéal est qu’elle soit plus personnelle.

2— Écrire vos blagues courtes

Une bonne blague doit être bien structurée. Vous avez le choix entre les techniques traditionnelles, les mots d’esprit et l’histoire ou encore la blague à chute. Le comédien BJ Novak utilise souvent les mots d’esprit. Il incorpore dans ses blagues la surprise et le jeu de mots. Les modèles de l’histoire sont les plus indiqués pour les blagues courtes ou les citations drôles, comme Coluche le faisait avec brio. Une bonne blague contient également une chute. En plus de l’effet de surprise, il est également possible d’introduire de l’ironie ou des hypothèses. Cela vous contraint à utiliser moins de mots, réduire les détails inutiles et les phrases trop longues. La blague ne doit faire qu’une ligne pour mettre en haleine l’auditoire. La partie la plus drôle sera vers la fin avec les jeux de mots. Plus vous appliquez une notion d’exagération, plus vous ferez lire votre auditoire. N’oubliez pas également d’y intégrer des balises. Ceux-ci créeront plus de chutes, pour rendre votre blague encore plus hilarante. Les balises vous permettent également de faire rire sans que vous soyez obligé de trouver d’autres sujets de lancement. Les balises peuvent être implantées dans l’histoire afin de créer plus d’exagération dans la blague.

Une fois la blague rédigée, il ne faut pas la raconter tout de suite à votre auditoire. Vous devez vous préparer à la raconter en vous entraînant. Les intonations, les gestes peuvent avoir un impact sur la manière dont l’auditoire le perçoit. Une bonne blague est celle qui vous fait rire avant de faire rire les autres. Votre auditoire pourra partager facilement votre blague quand vous le racontez de manière naturelle et sans hésitation et que vous vous êtes persuadé qu’elle est hilarante. Les blagues courtes sont très efficaces en public. Les histoires drôles peuvent également bien fonctionner, mais uniquement si vous êtes un spécialiste.

3— Raconter la blague

Les meilleures blagues sont celles qui prennent en compte le profil de son auditoire. Ainsi, vous devez récolter toutes les informations concernant votre public ainsi que les circonstances dans lesquelles elle sera racontée. Cela permettra à votre auditoire de mieux la comprendre et de l’apprécier à sa juste valeur. Cela vous permettra également d’évaluer si la blague que vous avez écrite est offensante ou non. Peut-être que vous l’avez écrite en toute innocence, mais elle peut être blessante pour certaines personnes. En racontant votre blague, vous devez également y ajouter des gestes. Vous trouverez certains de ces gestes dans notre sélection d’images drôles. Cela renforce l’effet hilarant. Les expressions faciales sont les plus expressives possibles. Cela apportera plus d’exagération dans vos mots. Vous devez savoir improviser dans certaines situations, y ajouter d’autres répliques pour inciter votre auditoire à rire de votre blague. Si vous sentez que celle-ci ne lui fasse pas rire, vous devez soit créer une liste de blague sur cet échec, soit changer carrément de sujet. Cela ne veut pas dire que celle que vous avez prévu de raconter soit à jeter à la poubelle. Vous devez juste la retravailler pour les autres circonstances. Vous ne devez pas vous décourager et garder en tête que même les grands blagueurs ont également prise quelques râteaux avec certaines de leurs blagues. Vous devez garder en tête que chaque membre de votre auditoire a sa manière de percevoir les choses. Certains peuvent rire facilement de vos blagues, d’autres non. Vous pourrez être fier de vous si vous arrivez déjà à en faire rire.

4— Les blagues du confinement

Lors de la crise du Covid 19, en 2020, les français débordaient d’imagination dans leur humour sur les réseaux sociaux. Qui ne s’est pas retrouvé, durant ce confinement, devant un homme ou une femme sur Twitter, Facebook, Instagram ou Tik Tok en train de raconter une blague en mangeant du chocolat et en se lamentant sur son sort de confiné ? Youtube a été également inondé de blagues très drôles pendant le confinement dû au coronavirus, au grand plaisir des internautes et des fans d’humour et de plaisanterie. Parmi ces farces en vidéo, on retrouvait généralement des vidéos d’humoristes connus ou méconnus qui se filmait dans leur appartement parisien ou leur maison de campagne. Certaines vidéos ou histoires drôles ont fait réellement le buzz, jusqu’à être diffusées dans les journaux télévisés ou relayées par des stars de l’humour ou du cinéma. Si nous devions donner une seul exemple, nous parlerons de l’humour de Jérôme Niel, le spécialiste de la farce potache, qui avait pris l’habitude de poster des vidéos pleines d’humour lors du confinement. Ses blagues en vidéos ont fait un véritable tabac lors du confinement.