Blagues de Toto

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Blagues courtes meilleures
 




Se rendre à la page : 1 2

Toto dit à sa copine :

– J’aurais bien aimé vivre au Moyen-Age !
Sa copine :

– Pourquoi, Toto ?
– Parce-que j’aurais eu moins d’histoire à apprendre !

— @Jokes de papa
Se rendre à la page : 1 2




Qui est Toto?

Toto, c’est d’abord un diminutif . Un nom sympa, facile à retenir même pour les plus petits. Ainsi, il paraît sans doute plus familier.

Il est ensuite le personnage central, hilarant, un enfant plein de défauts : tour à tour gaffeur, sale garnement ou cancre. Mais il est aussi espiègle, et il a un grand sens de l’humour ! Toto est en réalité l’élève type, celui qu’on a sans doute tous été le temps d’une journée (ou plus pour certains).

Toto défie les adultes, nous montre qu’ils n’ont pas toujours raison et surtout que la vérité peut être multiple. Il est sans filtre, comme tous les enfants, il est tantôt profondément honnête, tantôt tête en l’air, dans tous les cas, il a une manière personnelle de voir les choses.

Toto est le personnage mythique de l’humour enfantin. Toto, tout le monde le connaît, c’est le bon copain. Il est universel et intemporel.

 

Un format bien défini

Si les blagues de Toto sont devenues un classique des cours de récré, c’est qu’elles ont une trame type, un format particulier, toujours (à de rares exceptions près) respecté. Il s’agit de courtes anecdotes , de brèves blagues, dont le contexte varie peu. En effet, Toto est souvent à l’école, chez lui ou bien dans une action de la vie quotidienne. Sauf que Toto transforme le quotidien ennuyeux et vit de sacrées aventures !

Une ou plusieurs phrases plantent toujours le décor, elles sont suivies par un dialogue plus ou moins long entre un adulte (souvent son père ou sa maîtresse)et lui. Régulièrement, les adultes lui posent une question, lui donnant l’occasion d’offrir une de ses légendaires réponses. La blague se termine régulièrement par une morale.

 

L’univers des blagues de Toto

Les blagues toto abordent tous les sujets, même ceux qui semblent tabous, comme la religion, l’alcoolisme, le sexe. Elles ne rentrent pas dans les catégories habituelles « blagues raciste« , « blague humour noir »,…elles ont leur propre humour, leur propre identité basée sur les mots, le trait d’esprit. C’est un humour parfois cynique, toujours incisif. Toto nous montre que l’on peut rire de tout.

La blague toto parait si légère que l’on peut se demander si Toto à un humour de merde. Mais en regardant bien, on se rend compte que ces anecdotes posent parfois des questions existentielles, dont le si souvent entendu par les parents de par le monde « Comment on fait les bébés? » Toto contribuerait-il, à sa façon, à l’éducation de nos enfants?

Avec Toto, on rit, tout simplement, sans chichis , on ne se lasse pas de ses folles aventures qui ont fait rêver des générations d’écoliers.

La blague Toto est efficace, intemporelle, intergénérationnelle et crée une complicité entre enfants et parents qui se souviennent avoir eux sorti cette bonne vieille blague.

 

La célébrité de Toto

Les blagues de toto sont devenues au fil du temps une plaisanterie classique, bien connue, elles sont entrées dans la tradition populaire.

Toto est devenu un personnage populaire au point que des artistes se sont emparés de son nom. Quand le dessinateur Rob-Vel dans Le Journal de Toto imagine un jeune mousse téméraire, vivant moults aventures, il nomme son héros Toto ! L’écrivain Katherine Quenot a fait de Toto un héros de jeu vidéo qui raconte de mauvaises blagues dans son roman Le Démon de la console . Thierry Coppée a réalisé un coup de maître en adaptant en bandes dessinées les fameuses blagues puisque elles ont eu un succès immédiat et ont engendré fortes ventes.

Nommer leur héros « Toto » revenait à faire de leurs œuvres un succès immédiat, ce nom est tellement connu que tout le monde semble curieux de découvrir ses nouvelles aventures, quelles quelles soient.

Et que dire du fameux jeu de la tête à Toto ? Vous savez : 0+0 = 0 et bien sûr le célèbre dessin qui l’accompagne, à savoir un zéro pour chaque œil, un + au milieu, un = en guise de bouche et un gros zéro qui englobe le tout et forme le contour du visage.

Toto a décidément bien réussi son coup.